• Les migrants ...

     

    Des gens qui se retrouvent là où ils ne voulaient pas ...
    Ils en font couler de l'encre, ils en font tomber des masques...
    Mais ils sont là et faut gérer le problème ...

     A la méthode Sarkozy, exploser le camps de réfugiés et les voir voleter un peu partout dans la nature, sans trop savoir ce qu'ils fabriquent ...

    Celle Hollande qui choisit de les ghettoriser sur le territoire, au moins on sait où ils sont ...

    Celle Lepen, on les entasse tous dans un bateau et on torpille en mer, certitude que ceux là, on ne les reverra pas ... Videmment, c'n'est pas dit aussi clairement, pas folle la guêpe, ya des élections qui approchent ...

      Ou quatrième solution, apprendre à faire la différence entre racisme et intégration et agir en conséquence ... Ce qui devrait calmer les ardeurs ...

    Bref les migrants font parler ... Ya la compassion, faut pas croire, ils n'ont pas tous une kalachnikov, planquée sous l'bras... Ya le rejet pur et dur de ceux qui vont même jusqu'à comparer la guerre de 40 à l'histoire de ces gens là, ""ils n'ont qu'à faire pareil"", clamant haut et fort et à ... tort que les français ont su faire face seuls à cette époque et ont su seuls reconstruire le pays, comme quoi les cours d'histoire ont été ou sont optionnels pour certain(es)... petit conseil en passant ... Ne vous frottez pas à eux/elles sur le net, à moins d'être tenace et p't'être un peu suicidaire, il n'y a que leur vision, leurs idées, leur haine qu'ils voudraient imposer, leur tactique est simple... moquerie, rabaissement, insulte jusqu'à capitulation de celui qui contredit ... Quoiqu'il soit  assez stimulant, de voir jusqu'où la connerie humaine, les pousse, à bout d'arguments, dépités et certainement passablement énervés, au blocage de l'odieuse personne qui ose faire barrage... J'avoue perso que c'est assez jouissif d'en arriver là (on s'amuse comme on peut) ... Ya le sans avis de ceux qui ont l'cul entre deux chaises, aux dires 'girouette', faudrait pas froisser l'un ou l'autre des deux premiers ... Pi ya la peur, que c'la se termine en une grosse bagarre entre les pour et les contre ...

    Ah, les migrants, l'occasion de voir la belle solidarité française ... Tant qu'ils étaient cantonnés chez les ch'tis, c'la n'affectait pas grand monde ... On s'en fout de s'qui s'passe au bled du Maroilles! Maintenant qu'ils vont ou qu'ils sont éparpillés un peu partout... C'est  une autre chanson ... Faisant planer l'ombre du viol (merci le fn) comme si en France, on avait attendu les étrangers pour que le viol soit un fait... Et j'parle pas de ceux au sein d'un foyer qui ne concerne pas que les femmes d'ailleurs...Mais bon, on sait bien que le français est un saint ...

    Enfin, les migrants, un sujet récurrent , un trampoline pour les sondages en vue d'une élection présidentielle, à suivre jusqu'où, les candidats, sont ils prêts à aller pour être élu ...

                                                                            22/10/16

    « »