• Logique ...

    L'ami(e) de mon ami(e) est mon ami(e) ,

     Pas forcément vrai … J'suis pas obligée de devenir l'ami(e) de l'ami(e) de mon amie sous prétexte qu'ils/elles sont ami(es ) tous/tes les deux …
    (Là, j'imagine les concentrations sur l'écran … )

    L'ennemi(e) de mon ennemi(e) est mon ami(e)

     Beuh non ! On peut très bien être deux personnes à avoir un/e ennemi(e) commun/e … Si l'ennemi(e) de mon ennemi(e) n'a pas la même raison d'être son ennemi(e),  j'vois pas pourquoi on deviendrait   ami(e)  ...
    (Sillon se creusant entre les deux yeux... )

    L'ami(e) de mon ennemi(e) est mon ennemi(e)

    La notion du qui s'assemble se ressemble, n'est pas une certitude prouvée ...
    (Une p'tite pause, c'la fait pas de mal ...)

     L'ennemi(e ) de mon ami(e) est mon ennemi(e) ,

     Un non catégorique ! J'mets jamais l'nez dans les histoires des autres.... Pi ya fort à parier que mon ami(e), ne sera plus mon ami(e) puisqu'à ses yeux, vu ma neutralité, j'serais  passée dans le camps de son ennemi(e) devenant par là l'ami(e) de son ennemi(e).
    (Oups, j'ai perdu irrémédiablement quelques lecteurs/trices … )

    Vous vous êtes embrouillés avec les mots à répétition, les parenthèses, les points, les barres ?  

    Bah c'était le but !
    (C'la énerve , hein ...)

    Allez, un p'tit efferalgan ?

                                                                            30/03/16

    « Faut l' dire »

    Tags Tags :