• Comment on fait ....

     

    Lorsqu'on est tiré au sort pour être juré à la cour d'assise et que l'on doit  juger des affaires de tripotages, de viols, de meurtres sur des mineurs.
    Comment on fait pour rester là, calme et ouvert, à écouter les récits des uns, les arguments des autres alors qu'l'on a, à la base, aucune tolérance envers  l'auteur des actes... Est ce que le crier haut et fort, dénonce une déficience mentale ouvrant la porte à une révocation, préférable, à un refus d'obtempérer qui coûte "bonbon" ?
    J'm'inquiète, j'me questionne ! plusieurs autour de moi ont été choisis depuis quelque temps et franchement j'les envie pas ...

                                                                                 26/04/16

    « Faut l' dire »