• On parle de l'antisémitisme, des gilets jaunes, du grandguignolesque grand débat... On s'agite en haute sphère comme dans les médias, depuis des jours, des mois ... On pond des lois. Pourtant, il est un sujet qui depuis des années est sur le devant de la scène, personne au gouvernement actuel comme du temps des anciens, ne se penche réellement sur le problème. Mieux encore ... La justice elle même s'en lave les mains.


    votre commentaire
  • Oh lala mais dans quoi cette mamie se lance à se laisser mettre sous les feux de la rampe .... Après Jeanne (+122 ans), soi disant remplacée par sa fille... Marie ( +109 ans) qui en fait serait Fanny, sa soeur... Voici Maryse âgée de 111 ans et... bien vivante. Une occasion en or pour tous ces chercheurs étrangers qui doutent et salissent la mémoire des morts ... Elle est en vie, c'est le moment de faire vos tests, vos recherches à la con.. Plutôt que de remettre tout en question 20 ans après un décès sur des .... suppositions !


    votre commentaire
  • Pas besoin d'être du côté d'une opposition quelconque pour dire que rapatrier les djihadistes français, n'est pas un défi pour le gouvernement mais une belle connerie. Tout couillon/couillu a au moins deux neurones en état de fonctionnement et le clic facile pour aller chercher les réponses à ce qui n'est pas dit.
    Rassurer le peuple en disant qu'à leur retour (gratuit) ils seront judiciarisés et jugés, avec au bout p't'être une peine de 30 ans d'emprisonnement... bah c'la suffit pas !
    On sait que parce que la justice a su faire la différence (j'sais pas comment et sur la base de quelles preuves) entre ceux qui agissent et ceux qui regardent, les "revenants" jusqu'à maintenant ont écopé en moyenne de 8 ans.
    C'la fait quand même 22 ans de différence, de quoi être rassuré !
    En attendant, puisqu'en haut lieu, on décide sans rien demander, il faudra quand même les enfermer.. mais où ? Théoriquement et pour le bien de tous, dans des "quartiers d'évaluation de la radicalisation" sauf que ya pas d'places. Bah oui ! Le gouvernement a bien annoncé en début 2018 la création de 450 places dans ces quartiers sauf que l'idée est juste restée sur l'plan. On va donc installer en détention classique "des chiens enragés" parmi une population où certains n'attendent qu'une piqure de rappel ... Si c'la, c'est pas une énorme connerie que de croire et faire croire que le rapatriement est le seul moyen d'éviter un risque pour la sécurité nationale... qu'on me le dise. Question anticipation en France, c'est pas l'pied !


    votre commentaire