• P'tite histoire

    Et parce qu'il faut dire les choses ...
    2007 … L'un des quatre dernier poilus est mort en Normandie (Eure), dans une maison de retraite à 108 ans.
    Pour la 1ère fois de sa vie, il a assisté dans un fauteuil roulant à la cérémonie de commémoration du 11 Novembre, c'était en 2006.

    En 1995  alors âgé de 97 ans, il reçoit la légion d'honneur pour sa participation au premier conflit mondial  mais ce n'est qu'en 2006 qu'on lui accordera le statut d'ancien combattant. Quelle belle reconnaissance ! 
    A quoi rime cette mascarade, encore, en 2014 … Un journaliste salue les poilus …
    Lesquels de poilus, sont tous morts, ça leur fait un grand bien.
    On fait dire à un gamin devant micro et caméra, que c'est important de savoir qu'un membre de sa famille a participé à cette guerre , ça fait bien…
    Mais, franchement, qu'est ce qu'il en a à battre le môme, une fois les néons éteints il s'en retournera devant son jeu vidéo où il flinguera tout c'qui bouge.
    Enfin, le grand chef a dit 'portons fièrement le bleuet' mais mon pov' ya belle lurette que plus personne ne passe de maisons en maisons pour présenter ce bleuet tout comme d'ailleurs le calendrier des anciens combattants.
    P't'être dans les grandes villes mais en campagne c'est nada !
    Arrêtons de jouer au faux-cultisme et de faire ce cinéma pour célébrer les anciens combattants qu'ils soient de 14 ou de 40, une journée par an alors que le reste de l'année, s'ils ne sont pas morts, ils restent à croupir seuls où tout le monde s'en fout royalement.
    Soyons honnêtes et avouons que pour certains le 11 Novembre est un jour de 'banquet' et pour d'autres un jour férié. Cela aura au moins le mérite d'être franc.

                                                                                   ****

                                                                     

    « »

    Tags Tags :